Zoom sur les différents types d’aérographes

Pour les amoureux de la peinture, un aérographe est un outil de travail indispensable. Dans son fonctionnement, cet équipement ressemble beaucoup à un pistolet à peinture. Il se sert de l’air comprimé pour projeter hors du réservoir un liquide comme la peinture, le pigment ou l’encre. Le liquide peut se répandre sur n’importe quel type de support à savoir : le mur, la toile, la figurine, la maquette, la carrosserie, le carton, etc. on parle alors de pulvérisation. Sur le marché, on distingue plusieurs types d’aérographes. Cet article vous présente les modèles populaires et leurs caractéristiques.  

Deux types d'aérographes : l’aérographe simple et double action

Il y a des aérographes simples et doubles actions. Le modèle simple action est équipé d’un bouton poussoir permettant de libérer de l’air et la peinture. Mais, la pression sur le bouton agit sur le débit de l’air et non sur la peinture. Le débit peut donc être constant et moduler selon la profondeur de l’aiguille située dans la buse. Ce modèle d’aérographe est particulièrement propice pour peindre sur de grandes surfaces unies ou pour mettre une couche de préparation. Vous pouvez vous rendre sur https://www.ussbaya.com/ pour découvrir d'autres informations.

Quant aux modèles de double action, on retrouve une gâchette à la place du bouton pressoir. La gâchette contrôle ici le débit de l’air et de la peinture. L’utilisateur a donc une parfaite maitrise du jet de peinture, ce qui rend la tâche plus facile. Toutefois, il faudrait effectuer deux tâches à la fois. Premièrement, réguler le débit de l’air et deuxièmement réguler le débit de l’air. Pour cela, un aérographe double action est conseillé pour les amateurs de la peinture artistique. Ceux-ci sont plus disposés à faire des travaux de précision sur les maquettes pour avoir des effets d’ombres et des dégradés de couleurs.

Les caractéristiques des aérographes

Il est possible de différencier les aérographes simples et doubles actions en fonction de leurs caractéristiques respectives. Il en existe dont l’alimentation se fait par gravité. Le réservoir de peinture ou du liquide est situé en haut du corps de l’appareil et la peinture coule dans la buse sous la pression, donc l’effet de la gravité terrestre. Ces modèles sont plus compacts et robustes. D’autres modèles par contre, s’alimentent par aspiration. Pour ces derniers, le réservoir est situé sur le côté ou sous le corps de l’aéro. La libération de l’air crée l’effet de l’aspiration pour propulser la peinture vers la sortie. Par ailleurs, il y a des aérographes qui font leur mélange à l’interne et d’autres à l’externe.