Violences conjugales : que faut-il faire ?

À l'ère actuelle, nombreux sont les femmes et les hommes qui sont souvent victimes de violences conjugales. Même si les deux sexes sont généralement touchés par le phénomène, la gente féminine est principalement la plus ciblée par ces violences regroupées en des violences basées sur le genre. En fait, les violences sont de plusieurs types, à savoir la maltraitance, les violences morales, les violences physiques, etc. Chacun de ces actes est considéré comme crime ou délit et mérite une sanction. Découvrez ici ce qu'il faut faire pour en finir avec les violences conjugales.

Définition d’une violence conjugale

Le concept de la violence conjugale est très souvent utilisé, mais très peu sont les personnes qui le comprennent ou maîtrisent son vrai sens. Or, il s'agit d'un mot qui mérite d'être parfaitement connu afin de savoir comment s'y prendre. Pour tout savoir, visitez ici. En effet, il faut entendre par violence conjugale, le fait d'exercer d'une violence sur son partenaire (mari ou femme). En référence au droit de l'homme, il s'agit d'un acte criminel et se présente sous plusieurs formes : La violence physique : c'est le fait de battre, de blesser physiquement son ou sa conjoint (e). La violence morale : elle désigne le fait de tenir en vers son mari ou sa femme des propos blessants, des commentaires offensants, etc. La violence sexuelle : il s'agit de faire des rapports sexuels avec son ou sa partenaire sans son consentement ou s'adonner à des pratiques sexuelles pouvant s'avérer nocives à la santé de l'autre, etc.

Les démarches à suivre en cas de violence conjugale

Lorsque vous remarquez que votre mari ou votre femme commence à adopter avec vous des comportements violents, l'idéal serait de parler avec quelqu’un pour lui confier votre amertume. Pour cela, des numéros verts sont mis en place exclusivement pour ces cas en France et dans plusieurs pays du monde. Ainsi, vous pouvez joindre des personnes qui sont là pour vous écouter, sans que vous ne soyez obligé de fournir des informations sur vous, encore moins sur votre époux ou épouse.