Silmarillion: tout savoir sur le film

Après l'éclatant succès du film « Le seigneur des anneaux » basé sur l'ouvrage de J. R. R. Tolkien, Peter Jackson revient avec l'idée d'une retranscription à l'écran de « The Slimarillion », un fantasy du même auteur. Ce nouveau mégaprojet du producteur néo-zélandais est-il viable ?

Un projet intrinsèquement complexe

Distingué en 1978 par le Prix Locus comme le meilleur roman de fantasy de l'année, Le Slimarillion a été édité non par J. R. R. Tolkien (décédé quelques années plus tôt) qui en est l'auteur, mais son fils Christopher. L'oeuvre apparu en 1977, raconte l'histoire des événements ayant marqué la genèse de la Terre du Milieu, territoire imaginaire ayant servi de théâtre au récit des ouvrages « Le seigneur des anneaux » et « Le hobbit ». Mais, contrairement aux deux précédents écrits, Le Slimarillion se démarque par sa densité qui est loin de faciliter la réalisation du projet de Peter Jackson. En clair, la nature des personnages et la trame de l'histoire sont autant de points dont la transformation en images serait, selon les spécialistes, d'une grande complexité. L'avenir nous dira si le réalisateur néo-zélandais réussira à relever ce défi. Envie d'en savoir plus ? Vous n'avez qu'à cliquer sur www.englishspeaking.org .

Un obstacle sur le plan juridique

Hormis les difficultés évoquées supra, la très attendue adaptation cinématographique du fantasy Le Slimarillion se voit réfréner par un écueil d'ordre juridique. La réalisation d'un tel projet nécessite de toute évidence, l'acquisition des droits de l'ouvrage. Cependant, a posteri, le règlement de ce préliminaire, selon des mots de Peter Jackson lui-même, peine véritablement à prendre corps. En effet, non contents de l'apparition sur le grand écran des autres écrits de leur père, les ayants droit du célèbre écrivain J. R. R. Tolkien s'oppose au nouveau projet du réalisateur néo-zélandais. Des préoccupations liées aux revenus à tirer du film et à la qualité de la production seraient également à la base de ce désaccord.