La bière : comment est-elle fabriquée ?

La bière est largement considérée comme la boisson fermentée la plus complexe au monde. Sa saveur, sa couleur, sa sensation en bouche et sa force peuvent varier de plus de façons que toute autre boisson artisanale. La bière utilise un plus grand nombre d'ingrédients, ce qui crée des complexités qui sont hors de portée des alcools distillés, du vin, du cidre, de l'hydromel et autres. Tout cela nous amène à la raison pour laquelle nous aimons la bière. Sur ce, familiarisons-nous avec les principes fondamentaux de la production de bière.

Broyage

Tout le processus de brassage commence par le broyage du malt complet à l'aide d'un moulin. En règle générale, l'orge est le malt le plus utilisé dans une brasserie artisanale pour les meilleures bières. Le blé et le seigle sont deux autres grains maltés couramment utilisés. Le broyage du malt utilisé dans une recette particulière est important, car le processus crée la surface nécessaire sur l'endosperme du grain malté. Le processus suivant, le brassage, expliquera pourquoi cette étape est si cruciale.

Brassage

Les grains passent ensuite par un processus connu sous le nom de brassage, au cours duquel ils sont trempés dans de l'eau chaude, mais non bouillante, pendant environ une heure, un peu comme pour faire du thé. Ce processus active les enzymes dans les grains qui les font se décomposer et libérer leurs sucres. Une fois que tout cela est fait, vous videz l'eau de la purée qui est maintenant pleine du sucre des grains. Ce liquide collant et sucré est appelé moût. Il s'agit essentiellement de bière non fabriquée, un peu comme la pâte à pain non fabriquée.

Bouillir

Pendant une heure environ, le moût est porté à ébullition, auquel on ajoute plusieurs fois du houblon et d'autres épices. Le houblon se présente comme un petit fruit vert en cône d'un plant de vigne. Il procure de l'amertume dans le but d'équilibrer tout sucre contenu dans le moût et de donner de la saveur.

Fermentation

Une fois l'heure d'ébullition passée, le moût est refroidi, filtré et tamisé. On le met alors dans une citerne de fermentation et on y ajoute de la levure. À cette étape, le brassage est achevé et le processus de fermentation démarre. La bière est stockée pendant deux semaines à température ambiante ou pendant plusieurs semaines à température froide pendant que la levure fait sa magie de fermentation. En fait, la levure absorbe la totalité du sucre du moût et crache du dioxyde de carbone et de l'alcool comme déchets.

Mise en bouteille

Vous avez maintenant de la bière alcoolisée, mais elle est encore plate et non gazeuse. La bière plate est embouteillée, et elle est alors soit artificiellement gazéifiée comme un soda, soit, si elle est conditionnée en bouteille, on la laisse se gazéifier naturellement grâce au CO2 produit par la levure. Après l'avoir laissée vieillir de quelques semaines à quelques mois, vous buvez la bière, et elle est délicieuse.